libhtm_comboxsqltab 61.033 Neuveville - St-Pierre (Fribourg), Fribourg, Funiculaire
Localité, cantonFribourg, FR
Coord. station aval578.588/183.644 ; 553 m.s.M
Coord. station amont578.490/183.699 ; 611 m.s.M
ClassificationNational
Visite13.08.2009 eb
Inventaire20.11.2010 pb

ExploitantTransports publics fribourgeois
ConstructeurVon Roll

Année de construction1899
Première mise en service1899
Transformations1998
parcours, voiture

Situation

Description de l’installation

Le funiculaire, exploité avec contrepoids d’eau, relie la partie inférieure de la ville au bord de la Sarine avec la partie supérieure de la ville de Fribourg. Après de nombreuses discussions et travaux préparatoires, le brasseur Paul-Alcide Blancpain (1839-1899), l’ingénieur Ernst Strub (1858-1909) et Monsieur E. Lommel ont fait la demande en 1893 pour une concession relative à la construction et l’exploitation d’un funiculaire Neuveville-Saint Pierre. L’année suivante, la concession fut accordée, mais le chantier ne put commencer qu’en 1898. L’installation, construite par la maison Von Roll, comporte un tracé rectiligne en fossé, lequel longe en parallèle les remparts de la ville. La conduite du chantier est assurée par l’ingénieur Rodolphe de Weck (1861-1927), tandis que le bureau d’ingénieurs Eugène de Vallière & fils est responsable pour le réservoir d’eau. Au milieu du tracé à voie unique avec crémaillère, le croisement système Abt se trouve sur un pont métallique construit par la maison Bell. Les stations se présentent à l’origine en pierres apparentes sous un toit en bâtière légèrement incliné et avec des décors en bois en style suisse. Elles furent érigées selon les plans de Léon Hertling (1867-1948) et en 1958 modifiées et purifiées dans le style typique de l’époque sous la conduite de l’architecte Albert Cuony. Les voitures à deux essieux fournies par la fonderie Von Roll comportent chacune un réservoir d’eau et un frein sur la crémaillère. Chaque véhicule est équipé de quatre freins indépendants : frein à main, frein à pied, déclencheur centrifuge par survitesse et frein de secours lors d’une rupture du câble. Suite à des dégâts sur les dispositifs de freins, les deux châssis furent révisés en 1991. Après la rupture d’un axe en 1996, le funiculaire fut hors service et a subit une révision approfondie par la maison Von Roll. Dans le même temps, les deux cabines en bois, d’une capacité de 20 personnes, furent restaurées par la maison Gangloff en leurs remettant la couleur verte d’origine. En 1998, le funiculaire unique en son genre put être remis en exploitation. chaque mise en mouvement se déroule par le remplissage de la quantité d’eau nécessaire dans le réservoir du véhicule se trouvant en amont. Avec cette charge, le véhicule amont tracte le véhicule se trouvant en aval. Afin de ménager les freins, le conducteur détermine la quantité d’eau à remplir en fonction du nombre de passagers à transporter. Au moyen d’un sélecteur électrique à la station amont, il peut choisir la quantité d’eau entre 1/3 (900 l), 2/3 (1800 l) ou plein (2700 l). Lors de fortes affluences dans le sens aval, un remplissage n’est pas nécessaire. Sous la place George Python, un gros réservoir en béton armé a été construit pour assurer l’amenée des eaux usées. La construction du funiculaire avait pour but de faciliter l’accès à la zone citadine industrielle et commerciale marquante de l’époque avec le quartier d Neuveville au bord de la Sarine où habitaient les ouvriers. Ce funiculaire fait aujourd’hui partie intégrante des transports publics fribourgeois et reste toujours la desserte la plus rapide entre Neuveville et la place George Python. D’autre part, le funiculaire est une attraction touristique et un accès important à la nouvelle piscine Motta construite en 1923.


Appréciation générale

Le funiculaire, construit en 1899 sur le territoire de la ville de Fribourg, est le dernier témoin non modifié d’une installation à câbles selon le principe du contrepoids à eau, qui a été introduit en Suisse en 1879 pour le funiculaire du Giessbach. Conservé dans son état d'origine, il est d’une grande valeur pour l’histoire des techniques. Il s'agit d'un funiculaire classique avec évitement Abt et équipé d’une crémaillère « Riggenbach » au centre de la voie. La construction du funiculaire est due en grande partie à l'initiative de Paul-Alcide Blancpain, le fondateur de la brasserie Cardinal. Créé pour relier la Ville haute à la Neuveville, quartier ouvrier caractérisé par des bâtiments industriels et commerciaux, le funiculaire revêt une haute signification historique et socioculturelle. Le « Funi » constitue également un élément important du paysage urbain de la ville de Fribourg. Il a été restauré dans le plus strict respect des critères de conservation du patrimoine.


Appréciation

Idée de mise en valeur (vision)exceptionnelDesserte du quartier industrielle à Neuveville avec le nouveau quartier en construction dans la partie supérieure de la ville ; planification avec perspective.
Conception de la ligne, planification, mise en placetrès hautLiaison directe rectiligne, en bordure des remparts de la ville, environ la moitié du tracé est réalisée en forme de pont.
Technique
Construction technique typique, exécution, solution et matériauxexceptionnelFuniculaire classique à voie unique en mouvement va-et-vient, croisement système Abt, avec réservoir à eau monté entre les essieux sous le châssis.
Signification, principe, fournisseurexceptionnelDernière installation en Suisse maintenue d’origine, selon le principe du contrepoids à eau.
(événement olfactif).
Ouvrages d’art: ouvrages de ligne, bâtiments
Travaux d’ingénieursexceptionnelPonts, réservoir des eaux usées sous la place George Python.
ArchitecturehautExécution d’origine et éléments décoratifs dans le style du chalet suisse, transformé et purifiée en 1958 selon le mode de l’époque, avec maintien des composants d’origine.
Construction architecturale typique ou particulière, exécution, solution, matériauxhautBâtiments massifs.
Valeur typologiquetrès hautBâtiment d’accueil et bâtiment de la machinerie ; composants essentiels de l’ensemble du funiculaire.
Authenticité du matériel, tradition idéale
Importance et qualité des composants d’origineexceptionnelFuniculaire maintenu d’origine ; noyau de l’architecture de l’époque de construction.
Qualité des composants additifsexceptionnelMaintien de la substance d’origine, restaurations.
FonctionnalitéexceptionnelEn service comme desserte au sein des transports publics.
Histoire culturelle
Personnages, entreprises, institutionsexceptionnelPaul Blancpain (1839-1899) initiateur, Rodolph de Weck (1861-1927) ingénieur, Eugène de Vallière ingénieur, Léon Hertling (1867-1948) architecte et directeur de chantier.
Economie, tourisme, trafic, militairetrès hautRapprochement de la partie inférieure industrielle (à l’origine) de la ville, avec le nouveau quartier en construction sur les hauts de la ville ; aujourd’hui, aussi attraction touristique, station importante pour les touristes, partie intégrante des transports publics de la ville.
Situation dans l’environnement
Respect du paysage, de l’environnement naturel et du contexte urbainexceptionnelSurmonter le dénivelé des bords de la Sarine jusqu’au haut de la ville (analogue au funiculaire du Marzili à Berne), relation avec les remparts de la ville.
Infrastructure
Infrastructure touristique/ exploitationexceptionnelInfrastructure touristique et d’exploitation, à l’origine place de bain dans la ville basse, aujourd’hui, piscine publique de Motta (1923)
Réseau de communicationexceptionnelPartie intégrante des transports publics de la ville.

Appendice 1: Données techniques

Parcours

Photos
But de l'éxploitationDesserte publique
Longueur (inclinée)126 m
Dénivellation58 m
Pente maximale; moyenne550 o/oo; 537 o/oo
Ecartement de la voie1200 mm
Type de funiculaire2 véhicules avec aiguillage (système Abt)
InfrastructureConstruction mixte: béton-acier, Béton
Ponts/viaducs, type de constructionPhotosConstruction métallique à âme pleine
Ponts/viaducs, nombre2
Pont/viaduc le plus long42.75 m

Bâtiments

Nom de la station aval; Station aval type de constructionPhotos1899; La Neuveville; Construction massive (maçonnerie, béton)
ArchitecteLéon Hertling
Nom de la station amont; Station amont type de constructionPhotos1899; Les Places; Construction en bois, Construction massive (maçonnerie, béton)
ArchitecteLéon Hertling

Câble

Câble tracteur, diamètre25 mm

Actionnement

Station d'entraînementdans le véhicule
Entraînement, typeEntraînement par lest d'eau

Freins

Frein de serviceFreins à bande
Frein de sécuritéFreins à bande
Freins embarquésPhotos1899; Crémaillère

Equipement mécanique

Installations électriques

Systeme de commande, nom du constructeur1899; Von Roll
Répétiteur de marcheinexistant
Transmission de signauxRadiophonique
Mode d'exploitationCommande manuelle
Organes de communication, systèmeSonnerie

Véhicules

Photos
Nombre de véhicules2
Personnes par véhicule20
Charges utiles; Véhicule, poids à vide1600 kg; 8060 kg
Portes à mouvement automatiquenon
Carrosserie, nom du constructeurPhotos1899; Von Roll
Carrosserie, longuer; largeuer; hauteur5440 mm; 2450 mm; 3587 mm
Carrosserie, typeConstruction en bois
Châssis, nom du constructeurPhotos1899; Von Roll
Châssis, nombre d'essieux2
Fixation du câble tracteurManchon coulé

Performance de transport

Vitesse de marche maximale; Durée du trajet1.2 m/s; 1.5 min.
Capacité de transport, personnes; transport annuelle300 pers./h; 630115 pers./an
Personnel de service nécessaire 3 pers.

Appendice 2: Références

Bundesinventare
-ISOS (national)Freiburg/Fribourg, Stadt/ville
-KGS 2009Objekt-Nr.: 10131 Funiculaire Neuveville-Saint-Pierre, Kat. A
Literatur
-SIA XXXIXe Assemblée générale. Fribourg 1901. Album de Fête, Fribourg 1901
-Fribourg, INSA Inventaire Suisse d'Architecture 1850-1920, vol. 4, Zürich: Orell Füssli, 1982, p. 165-247
-Fankhauser, U.: Die Standseilbahn Fribourg/Neuveville–St-Pierre, in: Eisenbahn-Amateur, 2000/8, p. 488
-Transports publiques fribourgeois TPF: Die Freiburger Standseilbahn 1899-1999/Le funiculaire de Fribourg, Fribourg 2000
-Schweizer Heimatschutz (Hg.): Die schönsten Verkehrsmittel der Schweiz, Zürich, 2007, p. 20
-50 Jahre Internationale Seilbahnrundschau, Jubiläumsausgabe, Wien: Bohmann Druck und Verlag Gesellschaft m. b. H. & Co. KG, 2007, p. 10
e-docs
-http://www.seilbahn-nostalgie.ch/fribourg.html  
-http://www.funimag.com/suisse/fribur01.htm  

Appendice 3: Âge des composants

Âge des composants

Appendice 4: Relations

ConstructeurVon RollVon Roll Eisenwerke (Seilbahntechnik)

Appendice 5: Un choix d'images

CIMG5273.JPG CIMG5270.JPG CIMG5306.JPG
CIMG5289.JPG CIMG5310.JPG CIMG5290.JPG
CIMG5266.JPG CIMG5319.JPG CIMG5268.JPG
CIMG5286.JPG CIMG5320.JPG CIMG5285.JPG
CIMG5295.JPG CIMG5283.JPG CIMG5301.JPG
CIMG5294.JPG CIMG5303.JPG CIMG5304.JPG