libhtm_comboxsqltab 61.056 Le Châtelard VS - Les Montuires, Le Châtelard VS, Funiculaire
Localité, cantonLe Châtelard VS, VS
Coord. station aval562.816/101.269 ; 1120 m.s.M
Coord. station interm.562.560/101.473 ; 1357 m.s.M
Coord. station amont561.905/101.829 ; 1822 m.s.M
ClassificationNational
Visite17.09.2009 tb
Inventaire21.11.2010 pb

ExploitantParc d'Attractions du Châtelard VS SA
ConstructeurVon Roll
Site internethttp://www.chatelard.net

Année de construction1919
Première mise en service1919
Transformations1996
Importantes modifications réalisées2016
voiture, cabine supplémentaire

Situation

Description de l’installation

Le funiculaire à traction électrique desservant Les Montuires débute au Châtelard, localité valaisanne proche de la frontière française. L’installation, construit en 1919/20, assurait la desserte du chantier dans le cadre de la construction du barrage de Barberine par les CFF. Elle est destinée au transport de matériel et des ouvriers vers le château d’eau situé à 1'822 m sur mer, ainsi que pour la conduite forcée installée en parallèle du tracé. Le funiculaire à voie unique, construit par la maison Von Roll, présente une légère courbe dans la partie supérieure, ainsi qu’un croisement système Abt. A la fin des travaux des installations hydrauliques, le funiculaire est utilisé pour l’entretien de la conduite forcée et assure depuis 1935 le transport des touristes. La station aval sans couvert, construite en béton et charpente métallique, est complétée par un bâtiment annexe simple avec guichet pour les billets, un kiosque et un conteneur comme bureau. Elle se situe au Châtelard juste derrière la centrale électrique imposante et proche de l’arrêt du chemin de fer à voie étroite Martigny-Châtelard. Les quais d’embarquement en construction murale de la station de Giétroz et de la station amont Les Montuires ne sont pas couverts. Le bâtiment rustique en pierre de la station amont comprend la machinerie, un petit appartement, ainsi qu’un buffet avec kiosque, etc, construit par après. Le tracé de la ligne défile presque sur toute sa longueur dans une forêt de mélèzes, avec une plate-forme massive ; il commence par un viaduc court et ensuite, on découvre plusieurs ponts. Le tracé avec une pente maximale de 87% comporte un tunnel de 40 m dans la partie inférieure et un tunnel de 18 m en dessus de la station intermédiaire. Sur les sections du tracé avec des paraboles verticales en forme de baignoire, le câble est maintenu en place par des pylônes avec trains de galets en compression. Les deux châssis à deux essieux Von Roll proviennent de la période de construction et sont équipés d’un frein à main et d’un frein à mâchoires usuels. D’autre part, les châssis sont équipés de galets de câble, permettant de maintenir et de guider le câble-lest dans les secteurs en compression. Les cabines, construites par les ateliers de constructions mécaniques de Vevey (ACMV) en 1935, sont en aluminium et peuvent transporter 60 personnes. Après avoir parcouru environ eux tiers du parcours, le véhicule circulant vers l’amont entraîne un contrepoids de 3500 kg se trouvant sur la même voie. Ce chariot compense le surplus du poids du câble du véhicule descendant. La machinerie se trouvant à la station amont, soit moteur d’entraînement, réducteur, frein de service et frein de sécurité y compris, ont été remplacé en 1995. Ceci est également valable pour la commande électrique, l’indicateur de position et la télésurveillance. Après la construction du barrage d’Emosson 1969-1973 et du remplacement de l’ancienne conduite forcée, les CFF n’ont plus trouvé d’utilité pour le funiculaire et décidèrent en 1973 de le démolir. Un groupe de volontaires, sous l’égide de Bernard Philippin, se sont engagés pour le maintien du funiculaire. La société du Parc d’attraction du Châtelard VS exploite depuis 1975, mis à part le funiculaire, un train panoramique à voie étroite, ainsi qu’un ascenseur incliné (minifunic) construit en 1991 pour accéder au barrage d’Emosson.


Appréciation générale

Avec une pente maximale de 87 %, le funiculaire qui relie Le Châtelard aux Montuires est l’installation à deux wagons qui présente la plus forte déclivité au monde. Il fut construite pour desservir le château d'eau et la centrale de Barberine, en particulier pour les transports lourds et le montage de conduites. Sauvé de la fermeture en 1975, il constitue aujourd'hui une attraction touristique. Le funiculaire à une seule voie avec évitement Abt est conservé en majeure partie dans son état d’origine, pour ce qui est du tracé, des ouvrages et de l’infrastructure. Son tracé exceptionnellement exigeant pour un funiculaire, avec d'importantes différences de pente et des raccordements, a nécessité une approche technique unique et des installations spéciales : le câble tracteur est ainsi maintenu dans la partie inférieure du tracé par des portiques négatifs ; un wagon ballast sur le tronçon supérieur comble les différences de poids dues aux diverses longueurs des câbles. Conservés dans leur état d’origine, les deux châssis construits par la compagnie Von Roll ont été équipés de cabines en aluminium en 1935. Le moteur et les installations électrotechniques ont été complètement renouvelés en 1995.


Appréciation

Idée de mise en valeur (vision)très hautRaccordement du château d’eau pour la station d’accumulation de Barberine, partant de l’usine à Châtelard-Village et pour les transports lourds relatifs au montage de la conduite forcée.
Conception de la ligne, planification, mise en placetrès hautLigne parallèle à la conduite forcée, légère courbe dans la partie supérieure avec murs en pierres méticuleusement intégrés et traverses en béton pour la plate-forme ; topographie exigeante pour un funiculaire ; plusieurs sections en paraboles verticales concaves.
Technique
Construction technique typique, exécution, solution et matériauxexceptionnelFuniculaire à voie unique en mouvement va-et-vient à transmission électrique et croisement système Abt ; chariot ballast (3'550 kg) pour le véhicule montant permettant de compenser le surplus du poids propre du câble du véhicule descendant. Dispositifs en compression (pylônes, trains de galets) pour maintenir le câble- lest en position sur la ligne et sous les véhicules.
Signification, principe, fournisseurexceptionnelUnique en son genre pour le transport de tubes et matériaux de construction ; une installation d’entreprise hydroélectrique d’un âge respectable avec mouvement en va-et-vient et pente imposante de 87%.
Ouvrages d’art: ouvrages de ligne, bâtiments
Travaux d’ingénieurstrès hautImplantation réalisée avec soins, avec viaduc en pierres naturelles, deux tunnels
Architecturetrès hautPartie imposante et majestueuse de l’architecture de l’usine; bâtiments complétés d’un buffet, d’un kiosque, etc, pour besoins touristiques.
Construction architecturale typique ou particulière, exécution, solution, matériauxtrès hautAdaptation du matériel à l’environnement rocailleux rude.
Valeur typologiqueexceptionnelComposant intégral de l’installation hydroélectrique Barberine-Emosson
Authenticité du matériel, tradition idéale
Importance et qualité des composants d’originetrès hautLa ligne, la plate-forme et les équipements de ligne sont conservés d’origine ; les cabines de véhicules pour le transport du personnel et des touristes de 1935 montées sur les châssis d’origine avec frein de chariot original.
Qualité des composants additifstrès hautAugmentation de la puissance : entraînement, dispositifs de freins, commande et télésurveillance rénovés en 1995.
FonctionnalitéexceptionnelEn service pour la desserte de l’usine hydroélectrique et pour les touristes (ouvert au public)
Histoire culturelle
Personnages, entreprises, institutionstrès hautConstruction de la centrale hydroélectrique des CFF lors de l’électrification de l’arrondissement 1
Economie, tourisme, trafic, militaireexceptionnelEntretien de la centrale hydroélectrique, élément important pour le Parc d’attractions du Châtelard.
Situation dans l’environnement
Respect du paysage, de l’environnement naturel et du contexte urbainhautOrientée au système de la conduite forcée des installations hydroélectriques ; composant en contrepoint de l’installation technique envers le paysage.
Infrastructure
Infrastructure touristique/ exploitationexceptionnelParc d’attractions du Châtelard : remontées mécaniques et centre hydroélectrique
Réseau de communicationexceptionnelAccès : route au nord-ouest du Col de la Forclaz, Mont-Blanc Express des Transports Martigny-Régions TMR (chemin de fer à adhérence et crémaillère vers la France avec la SNCF).Suite du parcours : chemin de fer panoramique à voie étroite (Décauville), asceuseur incliné à double voies (minifunic), station terminale couronne du barrage.

Appendice 1: Données techniques

Parcours

Photos
But de l'éxploitationDesserte touristique
Longueur (inclinée)1306 m
Dénivellation702 m
Pente maximale; moyenne870 o/oo; 629 o/oo
Ecartement de la voie1000 mm
Nombre de stations3
Type de funiculaire2 véhicules avec aiguillage (système Abt)
InfrastructureBéton, Maçonnerie (pierre)
Ponts/viaducs, type de constructionPhotosMaçonnerie (pierre), Béton
Ponts/viaducs, nombre6
Pont/viaduc le plus long35 m
Tunnels, nombrePhotos2
Longueur totale des tunnels; Tunnel le plus long57 m; 39 m

Bâtiments

Nom de la station aval; Station aval type de constructionPhotos1919; Le Châtelard VS Funiculaire; Construction en bois, Construction massive (maçonnerie, béton), Construction métallique, sans bâtiment
ArchitecteP. Meyer (?) / Raphy Jacquier
Nom de la station intermédiaire; Station intermédiaire type de constructionPhotos1919; Giétroz; sans bâtiment
ArchitecteP. Meyer (?) / Raphy Jacquier
Nom de la station amont; Station amont type de constructionPhotos1919; Les Montuires; Construction massive (maçonnerie, béton)
ArchitecteP. Meyer (?) / Raphy Jacquier

Câble

Câble tracteur, diamètre34 mm

Actionnement

Photos
Station d'entraînementà la station amont
Moteur, nom du constructeurPhotos1995; ABB
Entraînement, type; Puissance du moteurMoteur à courant continu avec thyristor; 250 kW
Réducteur, nom du constructeurPhotos1995; Kissling
Entraînement de secours (évacuation)par gravité

Freins

Frein de servicePhotos1995; Freins à disque
Frein de sécuritéPhotos1995; Freins à disque
Freins embarquésPhotos1919; Freins à pince sur rail

Equipement mécanique

Installations électriques

Systeme de commande, nom du constructeurPhotos1995; Frey AG Stans
Répétiteur de marchePhotos1995; numérique
Télésurveillance, nom du constructeur1995; Frey AG Stans
Transmission de signauxTige de contact/câble de signalisation
Mode d'exploitationTélécommandé depuis les perrons
Organes de communication, systèmeTéléphone, Radiophonique, Sonnerie

Véhicules

Photos
Nombre de véhicules2 (+1 wagon ballast)
Personnes par véhicule60
Charges utiles; Véhicule, poids à vide5200 kg; 6550 kg
Portes à mouvement automatiquenon
Carrosserie, nom du constructeurPhotos1935; ACMV Ateliers de construction mécanique de Vevey
Carrosserie, longuer; largeuer; hauteur7000 mm; 1950 mm; 2700 mm
Carrosserie, typeConstruction métallique
Châssis, nom du constructeurPhotos1919; von Roll
Châssis, nombre d'essieux2
Fixation du câble tracteurPhotosManchon coulé

Performance de transport

Vitesse de marche maximale; Durée du trajet2.5 m/s; 12 min.
Capacité de transport, personnes; transport annuelle240 pers./h; 48000 pers./an
Personnel de service nécessaire 3 pers.

Appendice 2: Références

Bundesinventare
-IVS (national)VS 51.2: Martigny - Frontière nationale, Chemin de muletier de Tête Noire
Quellen
-Anonym: Die Barberine Bahn, VTP Mitteilungen Nr. 34, p. 23
-Philippin, Guy-Bernard: Remise du Prix de la Fondation pou le Patrimoine culturel, 22.11.2000
-Philippin, Guy-Bernard: Funiculaire historique du Châtelard, 20.06.2009
-Philippin, Guy-Bernard: Lettre pour OFT, 31.07.2009
-Philippin, Guy-Bernard: Lettre pou Conseil communal de Finhaut, 21.08.2009
Literatur
-Oehler, Alfred: Die Transportanlagen zum Bau der Staumauer für das Barberine-Kraftwerk der S.B.B., in: Schweizerische Bauzeitung SBZ, vol. 81/82(1923), p. 61-64, 77-80, 91-93
-Parc d'Attractions du Châtelard. 30 ans d'histoire, Le Châtelard 2005
-Schweizer Heimatschutz (Hg.): Die schönsten Verkehrsmittel der Schweiz, Zürich, 2007, p. 16f.
e-docs
-http://www.emosson.ch  
-http://www.funimag.com/suisse/chatelar01.htm  
-http://www.alpinforum.com/forum/viewtopic.php?f=54&t=35599&start=0  

Appendice 3: Âge des composants

Âge des composants

Appendice 4: Relations

ConstructeurVon RollVon Roll Eisenwerke (Seilbahntechnik)
Installation procheVS-FT-1P-007Barberine - La Gueula, Finhaut
Prochaine sectionVS-FT-2StBEmosson, Finhaut

Appendice 5: Un choix d'images

520_3041.JPG 520_4138a.jpg 520_3314.JPG
520_3248.JPG 520_4387a.jpg 520_3563.JPG
520_3194.JPG 520_3611.JPG 520_4149.JPG
520_3161.JPG 520_3289.JPG 520_3440a.jpg
520_3794.JPG 520_3201.JPG 520_3471.JPG
520_3340.JPG 520_3393.JPG 520_3358.JPG